Par 2013/06/17

Le Passage aux Normes IFRS dans le Monde (état de la situation)

Transition IFRSEnviron 85%  des pays du G20 imposent à ce jour les normes IFRS aux sociétés cotés en bourse sur leur territoire. En effet, 56 pays formant le G20, sur un total de 66, peuvent affirmer avoir complété leur passage aux Normes Internationales d’Informations Financières (IFRS).  Parmis ces pays, on trouve 14 pays membres de l’Union Européenne et bien sûr, le Canada qui a effectué sa transition depuis les PCGR en 2012 – 2013. Les États-Unis, par contre, s’y montre favorable mais repoussent l’échéance, eux qui utilise les normes comptables américaines (US Gaap). L’Inde, une autre puissance économique, n’a pas non plus fait la transition aux normes IFRS mais autorise pourtant les entreprises Indienne qui le désirent à suivre les normes.

Beaucoup de pays ont pris la décision d’élargir l’utilisation des IFRS au niveau national et pas seulement pour les sociétés cotées. Ainsi, dans plusieurs pays, les IFRS couvrent la comptabilité des entreprises, la comptabilité individuelle et toute la comptabilité spécifique.

Cette application globale au niveau national créer parfois des situations particulière où plusieurs choix de référentiels sont offerts pour une situation donnée. On peut penser aux Normes Comptables pour les Entreprises à Capital Fermé (NCECF) côtoyant les IFRS au Canada pour les PME. Bien évidement, le choix de la norme dépend de la pertinence de celle-ci dans le contexte et du jugement professionnel. Un comptable ne peut choisir d’utiliser deux normes, il doit faire un choix entre les deux et n’en appliquer qu’une seule.